Des « pavés innovants » aux « pavés-pneus »

Question orale de Baptiste Laville au Conseil de ville du 8 décembre 2016

pneu-recyclage  Des pneus qui attendent d’être recyclés. © TheDaddy_Chazz

Monsieur le Président, Madame la Conseillère Municipale, Messieurs les Conseillers Municipaux, chères collègues et chers collègues,

Les « pavés innovants » du projet « mysmartcity » font miroiter depuis deux ans une technologie de pointe pour résoudre la problématique du bruit en vieille ville de Porrentruy. Ainsi, le Conseil municipal affirmait encore dans sa réponse écrite du 19 mai 2016, que les pavés innovants avaient pour double but de produire de l’énergie et d’atténuer le bruit de la circulation. Moins de 6 mois plus tard, lors du dernier Conseil de ville du 10 novembre 2016, le Maire Mr Fueg nous informait que le projet des pavés innovants n’incluait plus que l’acoustique et abandonnait l’aspect énergétique… simple poudre aux yeux!

Car abandonner le volet énergétique c’est abandonner la partie la plus intéressante du projet… c’est en quelques sortes passer de l’utopie à la dure réalité, … c’est ici passer de « pavés révolutionnaires » à des pavés-pneus « semi-innovants », puisqu’ils ne répondent plus qu’à l’unique problématique de l’acoustique.

Le charme technologique retombé, il est désormais légitime de se poser sereinement la question de la pertinence de ce projet. L’échéance à fin mars 2018 de l’ « Ordonnance sur la lutte contre les nuisances sonores » ne suffit pas à justifier les dépenses de la commune pour ces pavés ! D’autres mesures plus rapides et bien meilleur marché existent ! Limiter le trafic routier dans le centre ville, assainir les chaussées comme le demande une motion du PCSI, réduire la vitesse au centre ville ou simplement faire une campagne de sensibilisation quant à une conduite routière responsable… seraient toutes des alternatives plus efficaces, moins onéreuses et bien plus crédibles. Car au bout du compte… un pavé, qu’il soit phonoabsorbant ou classique ne fait pas de bruit! Seul le roulement des pneus sur la chaussée produit du bruit ! … ne nous trompons pas de source du bruit !

Mais je suis certainement un peu trop critique ou simplement pas assez « smart » pour comprendre l’intérêt de ce projet. Outrepassons donc l’ensemble des questions non résolues liées à l’impact environnemental, l’incidence sur la santé, la durabilité des pavés, l’entretien sur le long terme et… imaginons hypothétiquement, un seul instant, que ces pavés soient une mesure plausible pour lutter contre le bruit au centre-ville.

Comment peut-on imaginer que la population de Porrentruy accepte de troquer ses pavés granit, matériel historique, naturel, noble et écologique, contre des pavés phonoabsorbants en pneu et amidon? Les instances de sauvegarde du patrimoine elles non plus, ne pourront en aucune façon soutenir une telle démarche. La vielle ville de Porrentruy fait partie des sites construits d’importance nationale et sa catégorie « A » à l’inventaire ISOS implique la sauvegarde de la substance d’origine.

La substance d’origine de Porrentruy c’est principalement la pierre,… pas le pneu recyclé (n’en déplaise au lobby automobile)! En bref, je doute du fait que nous transformions la noble physionomie de notre ville pour affranchir les voitures des méfaits acoustiques qu’elles provoquent!

Ma question est donc la suivante. Pourquoi le Conseil municipal s’entête-t-il dans ce projet incongru et insolite de pavés-pneu alors que des alternatives plus simples, plus réalisables et moins coûteuses existent et suffisent à résoudre le problème du bruit en ville de Porrentruy?

Réponse du Maire Pierre-Arnauld Fueg (LQJ, 9.12.2016)

Il s’agit d’un projet privé, qui n’a rien coûté à la Municipalité. Seule la Confédération subventionne ce projet de pavés innovants. La Municipalité se contentera de mettre un bout d’espace public à disposition devant l’Hôtel de ville, pour faire un essai. L’aspect énergétique a certes été mis de côté, parce qu’il aurait fallu 2.5 millions de fr. qui n’ont pas été trouvés.

 Réponse de Baptiste Laville

Je ne suis pas satisfait de la réponse. La question ne portait pas que sur les coûts mais aussi sur le sens même de ce projet. La substance d’origine de Porrentruy c’est la pierre et non le pneu recyclé.

Les commentaires sont désactivés.